La situation épidémiologique bruxelloise reste préoccupante

 

Communiqué de presse - PDF

La situation épidémiologique bruxelloise reste préoccupante

communique_de_presse_01_04_2021_cases_7_days.png.jpg

L'augmentation des chiffres épidémiologiques se poursuit malheureusement, même si elle est moins rapide que les semaines passées.

Indicateurs-clés

Le taux d'incidence (c'est-à-dire le nombre d'infections pour 100.000 habitants) continue à augmenter : il est passé à 663 ce 01/04, contre 538 le 24/03. Les communes les plus touchées ces 14 derniers jours, proportionnellement à leur population sont Watermael-Boitsfort (avec une incidence de 853), Ganshoren (avec une incidence de 832), Berchem-Sainte-Agathe (avec une incidence de 812), Schaerbeek (avec une incidence de 769), Molenbeek (avec une incidence de 734) et Bruxelles-ville (avec une incidence de 716).

Le nombre de tests PCR et antigènes effectués à Bruxelles augmente et dépasse les 50.000 unités. Par contre nous constatons cette semaine que le taux de positivité (soit la proportion de tests positifs par rapport à l’ensemble des dépistages effectués), commence à se stabiliser, puisqu'il est passé de 9,2% le 24/03 à 9,1% ce 01/04. La valeur R (le nombre d’infections provoqué par une personne malade) reste supérieure à 1, même si elle se stabilise à 1,09 le 01/04.

Le défi reste le même, continuer à tester massivement la population pour réduire les seuils d'infections. Et pour cause, si les personnes positives au Covid-19 mentionnent leurs contacts à haut risque aux équipes en charge du tracing, celles-ci pourront alors contacter ces personnes pour leur expliquer les mesures à prendre comme se placer en quarantaine immédiatement et se faire dépister. Les contacts à haut risque testés positifs devront ensuite se placer en isolement. Si chacun respecte scrupuleusement les mesures sanitaires, alors nous pourrons briser plus rapidement les chaînes de transmission du virus.

Contaminations

Entre le 24/03 et le 31/03, le variant britannique est le variant le plus répandu avec un taux de 74%, qui tend à augmenter. Le variant sud-africain se situe à 6,2% et tend à rester stable; tandis que le variant brésilien se situe à 3,6% et tend à augmenter.

Les derniers chiffres montraient que les familles regroupaient le plus grand nombre de clusters de contamination. Néanmoins, la fermeture des écoles cette semaine devrait permettre de faire diminuer la propagation du virus et donc, les contaminations.

Les contaminations sont plus importantes chez les personnes âgées entre 30 et 40 ans. Toutefois, nous remarquons que la vaccination a un impact positif sur l'évolution des hospitalisations et des décès, comme en témoignent les graphiques suivants :

communique_de_presse_01_04_2021_hospitalisations_by_residence.png

communique_de_presse_01_04_2021_residents_mrmrs.png

Enfin, pour contrer l'apparition de clusters de contamination en entreprises et optimiser leur système de ventilation pour enrayer la propagation du virus, nous appelons celles-ci à respecter la règle du télétravail obligatoire dans toutes les circonstances où celui-ci est possible.

Hospitalisations et décès

Les hospitalisations augmentent encore, passant de 435 le 24/03 à 501 le 31/03.

Le nombre de personnes en unités de soins intensifs est aussi en légère hausse, passant de 112 au 24/03 à 121 le 31/03. Des investigations sont actuellement en cours pour déterminer le(s) facteur(s) qui expliqueraient ces augmentations en soins intensifs par rapport au nombre total d'hospitalisations. Pour rappel, les hospitalisations suivent les contaminations avec 15 jours de retard. Tous les hôpitaux belges passent, ce lundi 5 avril, en phase 2a : ce qui signifie que 60% des lits en unités de soins intensifs seront réservés pour les patients Covid-19. Et pour cause, nous nous attendons à une augmentation de cas positifs au Covid-19 d'ici 1 à 2 semaines.

Quant au nombre de décès, il est de 36 décès le 24/03, contre 34 le 01/04.

Par contre, le pourcentage de personnes hospitalisées issues de maisons de repos diminue depuis plusieurs semaines: il passe d'environ 15% au début de l'année à 2,5% à la mi-mars 2021. Tout comme le pourcentage de décès parmi les personnes issues des maisons de repos qui diminue de façon spectaculaire, passant d'environ 20% en décembre 2020 à près de 2% à la mi-mars 2021. Il s'agit d'une conséquence positive de la vaccination et de l'administration quasi-finalisée des deuxièmes doses de vaccin dans les maison de repos et de soin. Ce groupe-cible est désormais davantage préservé que par le passé. Le message est donc sans équivoque : se faire vacciner protège !

La situation épidémiologique reste préoccupante et nous surveillons de près cette hausse des chiffres épidémiologiques.

Pour enrayer la propagation du virus et avoir un virus sous contrôle, il est essentiel de respecter les mesures de prévention liées à la Covid-19 et les mesures en cas de symptômes ou de contagion :

1) respecter les mesures sanitaires et les gestes barrière (par exemple, en privilégiant les activités en extérieur)

2) se faire dépister dès l'apparition du moindre symptôme* et en cas de contacts à haut risque

3) se faire vacciner

La combinaison de ces trois éléments pourra nous donner une perspective d'un retour à la vie normale.

*Se placer en quarantaine et se faire tester dès l'apparition du moindre symptôme (toux, difficultés respiratoires, fièvre, courbatures, fatigue, perte du goût et/ou de l'odorat, nez bouché, mal de gorge, ou encore diarrhée). Depuis le 21 janvier, à Bruxelles, les personnes symptomatiques peuvent se présenter dans un centre de test sans prescription préalable d'un médecin (la prescription pour le test se fait alors par le médecin dans le centre de test).

 

Plus d'informations sur le dispositif Covid-19 à Bruxelles sur coronavirus.brussels. Suivez aussi notre actualité sur notre page Facebook.

Contacts Presse :
Cabinet du Ministre Alain Maron : Simon Vandamme - svandamme@gov.brussels – 0479 66 03 23
Services du Collège réuni de la Commission communautaire commune : Fatima Boudjaoui - fboudjaoui@ccc.brussels – 0499 08 54 46