Dossier 2018/1: Assurance autonomie - Test d'impact pauvreté

Dans le cadre de sa politique en matière de personnes âgées, le Collège réuni de la Commission communautaire commune envisage d’élaborer une assurance autonomie bruxelloise.

Via cette assurance autonomie, le Collège réuni souhaite apporter une réponse au risque de dépendance de longue durée lié au vieillissement. L’assurance autonomie doit offrir aux personnes qui ont un besoin d’aide ou de soins les moyens de maintenir leur indépendance physique et psychique, principalement par le financement de services d’aide familiale et d’aide à domicile devant permettre aux personnes bénéficiaires de vivre de manière digne et la plus indépendante possible dans le lieu de vie souhaité.

L’Observatoire de la Santé et du Social a été chargé d’appliquer un test d’impact pauvreté sur le projet d’assurance autonomie. Le test d’impact pauvreté permet d’évaluer les effets potentiels d’une assurance autonomie sur la pauvreté et les inégalités sociales et d’examiner de quelle manière celle-ci peut contribuer à lutter contre ces dernières. L’objectif final de ce test d’impact pauvreté est de contribuer à l’élaboration d’une assurance autonomie qui aura un impact positif en matière de lutte contre la pauvreté ou qui, à tout le moins, ne contribuera pas à la création ou à l’accroissement des inégalités sociales.