Bruxelles, Ville-Région en Santé de l’OMS (BVS) - Etude de faisabilité septembre 2013-août 2014

Date de publication : 
17/03/2015
Auteurs : 
Miguel Rwubu

Ce rapport concerne l’étude de faisabilité du projet Bruxelles-Ville-Santé (BVS) de l'Organisation Mondiale de la Santé. Il constitue la première étape d’une réorientation du projet, mené actuellement par l’Observatoire de la Santé et du Social.

Les acteurs de santé et d’aide aux personnes qui ont participé à l’étude (monde associatif, administrations, cabinets ministériels) s’accordent sur plusieurs points :

  • élaborer une politique globale de santé pour la région ;
  • réduire les inégalités sociales en santé ;
  • travailler sur les différents "déterminants sociaux de la santé" pour agir de manière préventive sur la santé des Bruxellois ;
  • constituer une plateforme d’acteurs de terrain comme relais d’implémentation des politiques et source de feed-back sur les constats de terrain, du côté des usagers.

Des points restent par ailleurs à explorer :

  • l’opportunité d'inscrire les usagers dans une structure de soins de première ligne de type "généraliste" ;
  • l’analyse de plans stratégiques en région de Bruxelles-Capitale sous l’angle d’effets sanitaires potentiels (par exemple : le Plan Régional de Développement Durable) etc.

Enfin, le rapport propose une structure de fonctionnement à savoir la gestion de ces matières dans un inter-cabinet "Santé", émanant d’une Conférence Interministérielle Santé-Social (CIM). BVS serait le soutien de cet inter-cabinet et l'accompagnerait dans la rédaction du Plan de Santé Bruxellois (PSB), en relation avec la CIM, l’inter-cabinet pauvreté ainsi que la plateforme de terrain, dans le cadre d’une stratégie globale "santé-bien-être".

Par ailleurs, des évaluations d’impact sur la santé (EIS) "ex-ante" pourraient être menées dans le cadre de BVS, sur certaines stratégies politiques en cours d’implémentation. Le cadre méthodologique développé à l’Observatoire dans son pôle "politique et évaluation des politiques" serait mis au service de ces évaluations d’impact. Des EIS "ex-post" seraient également pertinentes. Celles-ci porteraient, par exemple, sur des interventions de terrain existantes en promotion de la santé. L'objectif étant de les rendre reproductibles en tant que bonnes pratiques.

Année : 
Collection : 
Thème :