La situation épidémiologique en Région de Bruxelles-Capitale

 

Communiqué de presse - PDF

La situation épidémiologique en Région de Bruxelles-Capitale

 

 

Ce jeudi, la Région de Bruxelles-Capitale est repassée en rouge sur la carte du Centre européen de prévention et contrôle des maladies (ECDC). Ce changement est dû à l'augmentation des contaminations notamment celles liées aux retours de voyage.

Les indicateurs-clés en hausse

Le taux d'incidence (c'est-à-dire le nombre d'infections pour 100.000 habitants) continue d'augmenter : il atteint maintenant le taux de 232 le 23/07, contre 152 le 15/07.

Face à cette situation, la Commission communautaire commune (Cocom) et les autorités compétentes ont  fait le point la semaine dernière sur les actions visant à augmenter les vaccinations et ont examiné les éventuelles mesures à prendre. Elles recommandent notamment :

  • le renforcement des contrôles aux frontières,
  • le renforcement des contrôles des voyageurs de retour de zone rouge,
  • au personnel des maisons de repos et de soin qui revient de l'étranger de passer un test antigénique rapide quel que soit sa situation vaccinale ou la couleur de la zone dans laquelle il a séjourné (attention, celui-ci ne remplace pas les deux tests PCR dans les cas où ils sont demandés notamment lors de retour d'un pays à risque).

En corollaire avec les retours de vacances, le taux de positivité (soit la proportion de tests positifs par rapport à l’ensemble des dépistages effectués) augmente aussi et passe de 2,1% le 15/07 à 2,5% le 21/07. Il est même de  4,4% pour les retours de voyage.

La valeur R (soit le nombre d’infections provoquées par une personne malade) stagne mais reste au-dessus de 1, elle est de 1,106 le 21/07, ce qui signifie que l'épidémie se poursuit.

La situation épidémiologique bruxelloise se détériore donc quelque peu. Par ailleurs, la vaccination progresse sans toutefois atteindre l'immunité collective. Le taux de vaccination le plus bas est enregistré dans la tranche d'âges des 20-39 ans qui font circuler davantage le virus en raison de leurs plus nombreux contacts. Ainsi, il reste important de se faire vacciner pour diminuer la transmission du virus et réduire son impact négatif sur la santé. La vaccination permet de se protéger et de protéger les autres.

Le variant Delta s'est installé sur tout le territoire

Entre le 5 et 18 juillet, le variant Delta reste à la première place des variants les plus répandus en Belgique et les variants Alpha, Gamma et Beta fluctuent légèrement.

Le variant Delta très contagieux, atteint maintenant un taux de 75,7%, contre 62,6% la semaine dernière (source : Genomic surveillance report du Centre National de Référence (CNR)). Il semble même qu'il ait augmenté à 96% selon une analyse complémentaire du CNR réalisée sur 295 VOC PCR durant la semaine du 12 juillet. Le variant Alpha continue quant à lui à diminuer en passant à un taux de 17,5% des contaminations, contre 28,1% la semaine dernière. Le variant Gamma augmente légèrement, avec un taux de 5,3% contre 6,3% la semaine dernière, et enfin les autres variants représentent ensemble un taux plus bas de 3%.

Aucun décès n'est à déplorer mais les nouvelles admissions dans les hôpitaux à surveiller

Le nombre d'hospitalisations augmente légèrement, de 79 le 15/07 à 82 le 21/07.

Le nombre de personnes en unités de soins intensifs dans les hôpitaux bruxellois reste relativement stable : il est de 33 le 21/07, contre 31 le 15/07.

Aucun décès n'a été enregistré cette semaine à Bruxelles.

La vaccination et le respect des gestes barrière restent essentiels pour se protéger des formes sévères de Covid-19 et des variants plus virulents et limiter leur propagation.

Plus d'informations sur le dispositif Covid-19 à Bruxelles sur coronavirus.brussels. Suivez aussi notre actualité sur notre page Facebook et notre compte Twitter.