Dépêche Covid-19

Samedi dernier, la Cocom a découvert une pratique frauduleuse : un employé administratif a inscrit les noms de quelques connaissances dans le système d'enregistrement de vaccination Vaccinnet, alors que ces personnes n'étaient pas vaccinées.

C'est inacceptable : cela signifie que ces personnes sont répertoriées dans le système comme vaccinées et reçoivent un certificat COVID, alors qu'elles ne le sont pas. Cela représente une grave menace pour la santé publique ! La Cocom a donc immédiatement licencié cette personne et envisage d'entreprendre des poursuites judiciaires.

La Cocom souligne que cet acte peut coûter des vies. Une fausse déclaration peut mener à minimiser des symptômes du COVID 19, avec un retard de diagnostic et de prise en charge ou une prise en charge inadéquate ou aussi à une erreur dans la prise en charge en termes de quarantaine et d'isolement avec potentiellement une contamination de personnes vulnérables. À plus large échelle, une fausse déclaration peut conduire à des incohérences dans le suivi de la vaccination, de son efficacité et de ses effets secondaires, biaisant ainsi l'analyse de la situation de la santé publique.

 

Plus d'informations sur le dispositif Covid-19 à Bruxelles sur coronavirus.brussels. Suivez aussi notre actualité sur notre page Facebook et notre compte Twitter.