Contrôle des films

Application d'une classification pour les films projetés au cinéma en Belgique

De quoi s’agit-il?

Depuis le 8 janvier 2020, une nouvelle classification s’applique aux films diffusés dans les salles de cinéma en Belgique. Les Communautés française, flamande et germanophone, ainsi que la Commission communautaire commune ont adopté, de commun accord, le système de classification néerlandais Kijkwijzer. En régions de langue française et allemande, le système est connu en Belgique sous le nom Cinecheck.

La nouvelle classification abroge l’ancienne loi du 1 septembre 1920, qui n’était plus adaptée au contexte actuel. Cette loi organisait un système restrictif, qui interdisait aux mineurs de moins de 16 ans l’accès aux salles de cinéma, sauf décision contraire de la commission de contrôle des films. Par ailleurs, ce système offrait peu d’informations aux spectateurs.

La nouvelle classification Kijkwijzer / Cinecheck a valeur de recommandation. Elle n’est donc pas contraignante pour le public : les parents peuvent décider d’emmener leurs enfants voir un film qui, selon la classification, ne leur serait pas adapté.

Le système comprend 6 contenus médiatiques qui offrent au spectateur une information quant à un éventuel contexte inapproprié (violence, angoisse, sexe, discrimination, drogues dures et consommation abusive de drogues douces et/ou d’alcool, langage verbal grossier) et 7 catégories d’âge (tous les âges, 6+, 9+, 12+, 14+, 16+ et 18).

Les distributeurs (ou éventuellement les producteurs) sont chargés de classifier les films sur la base d’un questionnaire en ligne, après avoir reçu une formation à ce sujet. En fonction des réponses, le système Kijkwijzer attribue automatiquement au film une catégorie d’âge et éventuellement une ou plusieurs catégories de contenu.

Les exploitants de cinéma sont tenus d’informer correctement les visiteurs quant à la classification des films. Si un citoyen n’est pas d’accord avec la classification d’un film, il peut introduire une plainte sur le site de Cinecheck.

 

Plus d’informations

Législation importante: 

Partager