Actualisation des indicateurs de mortalité et de santé périnatale des Bruxellois

L’Observatoire de la Santé et du Social a actualisé les indicateurs de mortalité et de santé périnatale des Bruxellois (sur la période 2008-2015).

Les indicateurs de mortalité (taux bruts et standardisés) sont présentés selon le sexe, l’âge et la commune de résidence des personnes. Des données sur la mortalité par groupes de causes et l’espérance de vie à la naissance sont également reprises.

En 2015, 9 103 Bruxellois sont décédés, ce qui équivaut à un taux brut de mortalité de 770,4 décès par 100 000 habitants. Depuis le début des années 2000, on observe une diminution progressive de la mortalité, qu’elle soit générale ou prématurée, et une augmentation progressive de l’espérance de vie (passant globalement de 78,4 ans à 80,9 ans).

Les trois causes de décès les plus fréquentes sont respectivement les maladies du système circulatoire (203,7 décès pour 100 000 habitants), les tumeurs malignes (185,4 décès pour 100 000 habitants), et les maladies respiratoires (82,6 décès pour 100 000 habitants). D’une façon globale et à l’instar de la mortalité générale, la tendance est à la diminution pour ces trois causes de mortalité. Ce sont les décès liés aux maladies de l’appareil circulatoire qui ont le plus diminué, avec un taux de mortalité qui est passé de 377,7 à 203,7 décès pour 100 000 habitants.

Les indicateurs de santé périnatale concernent, entre autres, le nombre de naissances, le taux de natalité, les différentes composantes de la mortalité foeto-infantile, la fréquence de la prématurité, du faible poids de naissance, des naissances multiples et la fréquence des césariennes. La publication présente encore la répartition des naissances/accouchements selon différentes caractéristiques de la mère/des parents.

En 2015, 18 946 naissances bruxelloises (vivantes et mort-nés) ont été enregistrées, ce qui correspond à un taux brut de natalité de 15,9 naissances pour 1 000 habitants, un taux qui est resté stable depuis 2000 (15,3 naissances pour 1 000 habitants). La mortalité foeto-infantile est restée également stable par rapport aux années précédentes, avec un taux de 9,9 décès pour 1 000 naissances totales (vivantes et mort-nés) en 2000 et un taux de 8,9 décès pour 1 000 naissances totales (vivantes et mort-nés) en 2015.

Ces indicateurs actualisent les données publiées dans le chapitre consacré à la mortalité du "Tableau de bord de la santé en Région bruxelloise 2016" ainsi que les données publiées dans le dossier "Naître Bruxellois(e)-Indicateurs de santé périnatale des Bruxellois(es) 2000-2012 ". Ces deux publications fournissent une description plus détaillée et des analyses approfondies et commentées de ces indicateurs. Vous trouverez également des données par commune dans la série de publications " Zoom sur les communes - édition 2016".

Consulter