Dépistage du cancer colorectal en Région bruxelloise

De quoi s’agit-il ?

Le dépistage du cancer colorectal est accessible gratuitement aux Bruxellois âgés de 50 à 74 ans. Il permet de détecter très tôt des anomalies de la paroi dans le colon et le rectum à l’aide d’un simple examen réalisé sur un échantillon de selles. En général, ces anomalies peuvent ensuite être soignées par une colonoscopie et ainsi prévenir le développement d’un cancer.

Les personnes qui le souhaitent peuvent demander conseil à leur médecin traitant. La FAMGB et la Huis voor Gezondheid peuvent faciliter la recherche d’un médecin traitant pour les personnes qui n’en ont pas encore.

Le 24 octobre 2018, le nouveau programme de dépistage du cancer colorectal a été lancé.

Ce projet est une collaboration entre la Cocom, la Cocof et la Communauté flamande.

Tous les Bruxellois entre 50 et 74 ans recevront une lettre d’invitation officielle tous les deux ans qui leur permettra d’aller chercher un test gratuit (Colotest) chez leur pharmacien.

Les personnes dans cette tranche d’âge qui ont fait ce test récemment ne recevront cette lettre que deux ans après le dernier test.

Les personnes qui ont subi une colonoscopie récemment recevront la lettre d’invitation cinq ans après cet examen.

La date du dernier Colotest ou de la dernière colonoscopie est enregistrée dans le registre du CCR ou le registre du cancer.

Pour qui ?

Ce dépistage gratuit du cancer colorectal est destiné à tous les Bruxellois entre 50 et 74 ans qui n’ont pas de facteurs de risque personnels ou familiaux.

Néanmoins, si vous correspondez à un des critères cités ci-dessous, contactez votre médecin traitant pour organiser un dépistage adapté:

  • Vous avez des hémorroides qui saignent
  • Un membre de votre famille proche a eu le cancer colorectal (mère, père, frère, soeur, enfant)
  • Vous souffrez d’une maladie inflammatoire du colon (maladie de Crohn, colitis ulcerosa,…)
  • Vous avez eu le cancer colorectal ou des polypes intestinaux adénomateux
  • Vous avez un risque augmenté héréditaire de développer un cancer

Pourquoi ?

Le cancer colorectal est un des cancers les plus fréquents aussi bien chez les hommes (après le cancer de la prostate et du poumon) que chez les femmes (après le cancer du sein). En 2014 en région bruxelloise 312 hommes et 296 femmes ont développé ce cancer. C’est le deuxième cancer le plus mortel en Belgique : chaque année 3.000 personnes en meurent. Si toutefois il est dépisté à un stade précoce, 95% des personnes atteintes guériront.

Comment ?

Le cancer colorectal se développe souvent à partir d’un polype (une excroissance sur la paroi de l’intestin).

Les polypes intestinaux sont fréquents et souvent bénins. Il arrive cependant qu’un polype devienne cancérigène. Des polypes malins saignent souvent. De petites (invisibles) quantités de sang se mêlent aux selles.

Grâce au Colotest, même de petites quantités de sang peuvent être détectées. Si du sang est détecté dans les selles, le test est positif. Une colonoscopie sera alors proposée à la personne pour préciser le diagnostic.

Mode d'emploi

  1. Vous recevez une lettre d’invitation officielle (tous les deux ans).
  2. Présentez cette lettre à votre pharmacien pour obtenir gratuitement le Colotest.
  3. Vous effectuez le test et vous l’envoyez sans frais de port au centre d’analyse.
  4. Vous recevez les résultats, tout comme le médecin traitant que vous avez désigné. 

Le Colotest est-il digne de confiance ?

S’il y a effectivement du sang dans les selles, le Colotest le repèrera dans 4 cas sur 5. C’est pour cette raison qu’il faut faire ce test tous les deux ans : un saignement manqué une première fois sera certainement détecté la prochaine fois.

Aucun test n’est sûr à 100%. Certains cancers ne saignent pas.

Contactez votre médecin traitant dans les cas suivants :

  • Douleur abdominale persistente
  • Amaigrissement sans raison apparente

Pour plus d’informations : www.brumammo.be/colotest

Partager